fbpx
Caroow promo vacance
Politique

L’Allemagne retirera ses troupes du Mali d’ici mai 2024

BERLIN (Reuters) – L’Allemagne commencera à retirer ses troupes du Mali à partir du milieu de l’année prochaine après une mission d’une décennie, le retrait devant être achevé d’ici mai 2024, a déclaré mardi un porte-parole du gouvernement.

Berlin a déployé quelque 1 000 soldats au Mali, la plupart près de la ville septentrionale de Gao où leur tâche principale est de rassembler des reconnaissances pour la mission de maintien de la paix de l’ONU MINUSMA.

L’avenir de la mission allemande est incertain depuis un certain temps en raison de différends récurrents avec la junte militaire au pouvoir à Bamako et de l’arrivée des forces russes à Gao, qui ont ajouté au malaise de Berlin face à une présence militaire russe croissante au Mali.

LIRE AUSSI : La Côte d’Ivoire se retire de la force de maintien de la paix au Mali

Le gouvernement a décidé de prolonger d’un an le mandat de la mission en mai 2023 pour une dernière fois afin d’assurer une sortie structurée, a indiqué le porte-parole du gouvernement Steffen Hebestreit.

“En particulier, les élections au Mali prévues en février 2024 seront prises en compte”, a déclaré Hebestreit.

La décision, rapportée plus tôt par Reuters, est soumise à l’approbation de la chambre basse du Bundestag.

Cette décision fait suite à des entretiens entre le chancelier allemand Olaf Scholz, la ministre de la Défense Christine Lambrecht et la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock qui étaient en désaccord sur la question.

Alors que le ministère de la Défense avait fait pression pour un retrait, le ministère des Affaires étrangères a mis en garde contre le fait de laisser le Mali à une présence russe croissante et a fait pression pour que les troupes allemandes restent.

“Ce sera un retrait très ordonné du Mali – sans perdre de vue le processus de transition au Mali”, a déclaré Lambrecht. “Comme des élections sont prévues en février 2024, nous resterons sur ces élections, mais nous commencerons le retrait à l’été de l’année prochaine.”

LIRE AUSSI : Mali : la Grande-Bretagne va retirer ses troupes de la force de maintien de la paix

L’échéance de mai 2024, rapportée pour la première fois par le magazine Spiegel, signifie un compromis car cela signifie que les troupes allemandes seront toujours là pour une élection présidentielle au Mali.

En juin, la junte militaire de Bamako a publié un décret fixant un calendrier de deux ans , à compter de mars 2022, pour organiser des élections et rétablir un régime civil.

L’ONU a déclaré qu’elle n’avait pas encore reçu de notification officielle du retrait allemand, ajoutant que la MINUSMA et le peuple malien avaient besoin du soutien continu d’autres pays.

“La mission évalue actuellement l’impact de ces retraits sur ses opérations, et nous sommes déjà en pourparlers avec un certain nombre de pays afin de combler d’éventuelles lacunes”, a déclaré le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq.

À la mi-novembre, la Grande- Bretagne est devenue le dernier pays occidental à annoncer le retrait de ses forces du Mali, affirmant qu’elle retirerait ses 300 soldats.

La MINUSMA a été créée en 2013 pour soutenir les troupes étrangères et locales combattant les militants islamistes, mais ces derniers mois, des tensions se sont répétées entre les autorités maliennes et la mission.

La MINUSMA compte environ 12 000 militaires déployés dans le pays. Les trois principaux contributeurs sont le Tchad, le Bangladesh et l’Égypte.

Les relations de l’Europe avec le Mali se sont détériorées depuis un coup d’État militaire en 2020 et depuis que le gouvernement a invité des combattants du groupe Wagner, une société militaire privée liée au Kremlin , pour soutenir sa lutte contre les insurgés.

Cela a incité la France à retirer ses troupes plus tôt cette année après près d’une décennie au Mali.

Reuters

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page